La beauté de la Corse du Nord en 1 semaine de croisière

top feature image

La beauté de la Corse du Nord en 1 semaine de croisière

« O Corsica la to fiamma
L’aghju in pettu cum’è un’alma
In fondu di lu mio core
Ti canterraghju sin’à more
Corsica »

Tous les voyageurs s’accordent pour dire, – et les Corses ne nous contrediront pas 😉 que la Corse, île de Beauté, porte bien son nom. Nous partons découvrir le Nord de la Corse par la mer, voici nos plus belles escales…

 

Se repérer

La Corse est un superbe bassin de navigation avec des belles conditions de vent. Son relief et ses nombreux caps contribuent à créer des couloirs d’accélérations du vent. Le plus connu étant le couloir entre le Corse et la Sardaigne, soit les bouches de Bonifacio, l’un des lieux les plus ventés d’Europe. Les vents sont aussi, du fait du relief particulier de la côte, extrêmement changeants. Après avoir dépassé une pointe, on peut observer un vent changeant soudainement de sens, phénomène que l’on appelle renverse de vents.

 

De Macinaggio à St-Florent

Nous partons de Macinaggio, contournons le Cap Corse pour mouiller à St-Florent. Petit paradis perdu entre des montagnes et la mer, et ancienne cité génoise couronnée par sa citadelle, Saint-Florent est aujourd’hui l’une des localités les plus courues de l’île. Festivals, vignobles et plages sublimes lui ont même valu le surnom de « petit Saint-Tropez ». En effet, cette ville jouit d’une situation propice à la culture des vignes. Profitez-en pour déguster le Patrimonio, l’un des meilleurs rosés de l’île !

Petit plus : Les ports de Saint-Florent sont souvent très prisés l’été. Nous vous donc recommandons de mouiller dans un magnifique abri à proximité de Saint-Florent : La Mortella.

 

De Saint-Florent aux Agriates

Le Paradis, le désert des Agriates

Nous longeons le désert des Agriates en bateau, on y trouve soudain la plage d’Acciolu, une plage de sable blanc, entourée de côtes sauvages. Nous sommes seuls au monde. Paradisiaque ! Ancien grenier à blé de la Corse, les Agriate sont à la fois un lieu de végétation dense (arbousiers, bruyères, myrtes, cistes, lentisques, chênes verts, oliviers), peu accessible par la route… Plages féeriques,  et eau turquoise… notamment Saleccia, long bandeau de sable blanc.

2011_038s

 

Des Agriates à Calvi

On navigue toujours en longeant la côte. On passe par l’île Rousse pour arriver à Calvi, ville qui a vu naître Christophe Colomb. Inébranlable décor doté d’une richesse historique et patrimoniale, Calvi est connue notamment pour sa citadelle qui se dresse avec fierté au dessus de la ville. De la citadelle, nous découvrons un incroyable panorama à 360 degrés sur la ville, le port de plaisance et les montagnes qui se jettent dans la mer. Puis, on arpente les ruelles pavées de la ville sur les pas de Christophe Colomb. Au petit matin, nous voyons l’entrainement parachute du deuxième régiment étranger (2e REP) sur Calvi.

2011_038u

De Calvi à Girolata

  • La réserve de Scandola

Appartenant au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1983, la réserve de Scandola possède, grâce à l’érosion marine et éolienne, des paysages grandioses : alternances de grottes, de fissures ponctuées de murailles dressées vers le ciel et de pitons acérés, où les aigles de mer construisent leurs nids. Ses couleurs écarlates lui confèrent une beauté incomparable.

  • Girolata

Hameau situé dans le village d’Osani, entre Scandola et Piana, Girolata est l’une des perles de la Corse. Depuis votre bateau, vous pourrez observer une côte sauvage et préservée. En faisant une escale, vous pourrez aller visiter son fortin du XVIème siècle.

  • Les Calanques de Piana

Déchiquetées et burinées par l’érosion, les calanques de Piana (site classé UNESCO) donnent l’impression d’une sculpture fantastique. Les blocs creusés, sculptés sur ces hauteurs impressionnantes, plongeant dans une mer intensément bleue, et dessinent des silhouettes inattendues formées dans la pierre par l’érosion.

corse

De Girolata à Ajaccio

2011_038n-copie

 

Partir en croisière, guide pratique

QUAND PARTIR ?

Pendant l’été, ou en arrière saison de l’été pour profiter d’une mer chaude et échapper à la haute saison. Le ciel pendant le mois d’Aout est magnifique le soir 😉 ! Attention aux vents qui peuvent être violents.

COMMENT LOUER ?

Nous louons notre voilier par une agence présente sur le Salon Nautique de Paris. On peut louer le voilier avec ou sans skipper. Nous partons sur un Dufour 41.

D’OU PARTIR ?

Nous levons l’ancre de Macinaggio après avoir pris un vol Paris-Bastia. Une alternative et peut être bon plan serait de partir de St-Florent.

 

La Corse du Nord en quelques clichés

2011_038j

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *