Tous nos conseils pour organiser son trek au Bako National Park

top feature image

Tous nos conseils pour organiser son trek au Bako National Park

Selamat pagi Bornéo. Escapade en Malaisie, côté Bornéo. Pour info, l’île de Borneo est la troisième plus grande île du monde et est partagée entre 3 pays : l’Indonésie (Kalimantan), la Malaisie (Sarawak et Sabah), le Brunei. Direction le Sarawak, plus précisément dans la région de Kuching. Le Sarawak est un état qui ne figure pas sur l’itinéraire de tous les voyageurs en Malaisie. Faune et flore endémique et variée, parcs nationaux où pullulent les animaux (le singe proboscis notamment), le Sarawak héberge aussi un bon nombre de minorités ethniques dans les fameuses “longhouse”.

A voir / A faire dans le Sarawak

 

  • Bako National Park
Note de Malaisie

L’environnement varié qui compose le parc est un véritable enchantement. Après une jungle épaisse, odorante et escarpée, nous rejoignons un plateau aride et sec, les couleurs passent du vert intense au beige des grandes herbes desséchées. Plus loin, à nouveau la forêt, puis la mangrove… Nous sommes au cœur d’un écosystème riche. De nombreux trails parcourent le parc. Des cartes nous donnent les durées, distances et parcours de chaque treks.  Alors comment vous dire, euh… on pensait que les indications en temps de parcours étaient faites pour des chinois tout petits et pas sportifs…. et que de toute façon on mettrait deux fois moins de temps… Entre la forêt tropicale, les chemins escarpés, les racines émergées, les passages dans la boue, les pentes glissantes, et un taux d’humidité qui doit pulvériser celui de singapour (c’est pour dire!), c’est finalement beaucoup moins enfantin (pour ne pas dire éprouvant!). Un premier trail nous permet d’atteindre une plage isolée où un bateau providentiel nous attend. On embarque notre compère de route Graham, un canadien prof de théâtre à Singapour. Direction la plage Tajor. Le bateau se faufile dans un dédale de formations rocheuses sculptées aux cours des siècles par la marée et les tempêtes, nous croisons le fameux récif de rochers en forme de tête de d’hommes, de lion et d’aigle, magnifiques ! Petite escale sur une jolie plage, totalement déserte à la Robinson Crusoé ; puis arrivée sur la plage Tajor.

 

p1030466

dsc01780-copie

p1030483

 

  • Kuching

Un kaléidoscope de cultures, traditions et cuisines. Du moderne, du traditionnel, du colonial… Kuching est une ville agréable pour se poser calmement, il y a une rivière sympa avec des gondoles qui traversent constamment… Les gens vous disent bonjour dans la rue… Des dizaines de statues de chats vous surprennent à chaque coins de rues ou ronds-points. La promenade, le long de la rivière, s’illumine le soir et scintille dans l’eau… C’est calme et féerique à la fois.

p1030532

 

  • Le Sunday Market de Kuching

Un petit tour au marché des fruits et légumes puis celui des poissons, histoire d’avoir un aperçu des produits locaux : nous sommes dimanche, c’est le Sunday Maket. Lieu de rassemblement de tous les artisans, agriculteurs et producteurs de la région. Une foule compacte déambule à travers les ruelles encombrées. Les commerçants font preuve d’une grande courtoisie, un simple sourire suffit à engager la conversation. On nous interpelle, on est françaises alors on se met à nous parler de l’Euro 2016, et du fameux but de Dimitri Payet !! Les marchés, dans tous les pays, sont des lieux que j’affectionne particulièrement. Couleurs, diversité, vie, mélange des cultures, celui-ci ne nous décevra pas !

 


 

Tous nos conseils pour s’organiser, quel équipement prévoir, nos bonnes adresses :

Où dormir à Kuching ?

Tree House Bed & Breakfast : Nous n’avons dormi qu’une seule nuit dans cette guest house mais si c’était à refaire nous aurions passé tout le séjour là-bas. Localisation parfaite, à proximité du centre et des arrêts de bus pour les parcs nationaux. Douches sur le rooftop assez pittoresques !
Nous avons aussi apprécié l’ambiance et avons beaucoup échangé avec d’autres backpackers aussi de passage…

 

Les bons restos à Kuching :

  • Un incontournable, délicieux : le Topspot. Nous choisissons notre poisson et des légumes frais qu’on nous fait frire au BBQ et au Wok. Le cadre, très pittoresque : le toit d’un parking !
  • Pour une pause déjeuner : le Wrong Place. Ce petit resto aux allures bobo, DIY propose des plats typiques comme des plats ‘europeans friendly’. On recommande le wrap au poisson !

 

Réserver un logement à Bako

Ici, on s’organise majoritairement sur place. Je recommanderais de passer une grosse journée à Bako plutôt qu’un week-end avec nuit sur place car le logement est vraiment plus que précaire. Sinon, pour booker une nuit, il faut aller sur le site du parc national de Bako (à faire en avance car il n’y a pas beaucoup de lits) : http://ebooking.sarawak.gov.my/eBooking/public/home.htm?lg=en

Ne pas oublier sac de couchage et couvertures car il fait très froid la nuit. Des lingettes et savon sans rinçage car les douches sont vraiment insalubres.

 

Aller à Bako

Grâce aux conseils du propriétaire de la guest house, nous trouvons l’arrêt de bus (qui aurait été méconnaissable si nous ne savions pas) et attendons le bus n°1. …qui est en fait un mini-van où nous réussissons à nous entasser pour 40min de trajet vers le ferry terminal. La traversée en bateau est assez courte (malgré des problèmes de moteur parait-il assez récurrents) et le paysage splendide.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *