Les plus belles pagodes de Bagan

top feature image

Les plus belles pagodes de Bagan

“La Birmanie est un pays différent de tout ceux que tu connais” écrivait Rudyard Kipling au siècle dernier. C’est encore vrai aujourd’hui. Des vastes plaines de Bagan abritant des milliers de temples à l’étincelante pagode Shwedagon à Rangoon, la Birmanie offre des paysages variés et uniques dans une ambiance teintée d’or et de rouge. La Birmanie s’ouvre depuis quelques années… Pour un premier voyage, nous avons choisi deux destinations incontournables : Rangoon et Bagan. Deux sites typiques et très différents qui permettent de découvrir plusieurs facettes de la Birmanie et d’approcher la culture et la spiritualité de ce pays et ses habitants.

Se repérer

Située au bord du fleuve Irrawady, la plaine de Bagan abrite des centaines de temples du XIème et XIIIeme siècle.

 

Un petit point culturel

Contrairement aux temples d’Angkor, la plupart des temples de Bagan n’ont jamais été abandonnés. Les temples sont très variés, tant par leur histoire (héritage hindou, birman…) que par leur taille. Le site de Bagan a connu un important tremblement de terre en 1975, mais beaucoup ont été rénovés et restent des lieux de culte pour les habitants. Bagan est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

A Voir

Les temples incontournables

Ananda fait partie de la catégorie des grands temples incontournables de Bagan. Très beau temple, c’est un grand classique qui fait partie de l’itinéraire des bus touristiques en haute saison. N’y allez donc pas avant le coucher de soleil, pour éviter le circuit touristique.

Sulamani est un très beau temple de taille moyenne. Très sobre et très simple, on laisse nos chaussures avant d’entrer, sur la terre orangée. En haut, on y fait des photos magnifiques.

Découvrir les temples perdus

Peut être la meilleure façon de découvrir Bagan: découvrir les temples perdus, que pas grand monde ne visite, au gré de son intuition. On y grimpe, on profite de ce paysage extraordinaire, des différents angles de vue.

  • En dessous de Manuha Paya et Nan Paya se trouvent de très nombreux petits temples à explorer, on peut monter sur quelques uns. Ces temples sont peu accessible par la route, arrêtez donc votre véhicule et explorez cette partie à pieds.
  • Au Nord de 18 se trouve un temple magnifique qui ressemble à Sulamani, plus généralement la route entre Htilomino et Sulamani est vraiment sympathique si vous prenez des routes annexes.

Pour le coucher de soleil

Pour admirer le coucher de soleil, Shwesandaw est LE temple qui possède la meilleure vue car il domine la plaine, ce qui permet de prendre de la hauteur sur les autres temples importants les plus proches. Evidemment tout le monde sait que c’est le temple du coucher de soleil, c’est donc un endroit assez touristique (surtout en haute saison). Si vous restez plusieurs jours, profitez donc une fois de la vue depuis Shwesandaw mais grimpez sur un autre temple pour les autres soirs.

Si vous n’avez qu’un seul soir à Bagan, profitez donc du coucher de soleil sur un autre temple pour vivre une expérience unique et être dans de meilleures conditions pour vraiment profiter de ce moment magique.Une super alternative où nous avons pu observer un splendide coucher de soleil, c’est sur un bâtiment carré situé sur l’étoile sur la carte (voir se repérer). Ici vous êtes certains de ne pas être une horde de touristes (nous étions 4).

Note de voyage :

« Au crépuscule, peu à peu le monde s’endort, les pierres sont encore chaudes du soleil de la journée. Paysage magique et féerique, propice aux légendes des temps lointains, un spectacle paisible et éblouissant… Seuls au monde…. A l’aurore, la plaine et les temples se réveillent, encore embrumés de sommeil…. »

 

Bagan, guide-pratique

COMBIEN DE TEMPS Y RESTER ?

Deux jours à Bagan permettent de s’imprégner des lieux et de se promener parmi les temples incontournables et de s’arrêter découvrir les plus petits temples. Cependant, le calme, la beauté, la sérénité des lieux et la gentillesse des habitants incitent à rester plus longtemps…

QUAND Y ALLER

Entre Octobre et Février (hiver européen), le climat est le plus agréable, il s’agit aussi de la haute saison. Le site archéologique étant très vaste, pour le moment ce ne sont pas non plus des hordes de touristes qui grouillent partout. De mars à mai, il fait très chaud puis de juin à septembre c’est la mousson.

Y ALLER

Bagan est accessible par les airs depuis Rangoon, Mandalay et le lac Inle. L’aéroport est situé à Nyaung U. Pour rejoindre l’hôtel il faut prendre un taxis ou bus.

Une deuxième option serait le bus depuis ces mêmes villes. Privilégier les compagnies Jey Jey et Elite pour les bus de nuit depuis Rangoon. La gare routière est située un peu au sud de Nyaung U, on peut rejoindre l’hôtel par taxi.

SE DEPLACER

On peut visiter Bagan en vélo électrique (loué par l’intermédiaire de votre hôtel/auberge), ou en voiture (il fait chaud à Bagan, un peu de climatisation pendant les trajets parfois longs, raccordant les temples, permet de bien profiter d’une journée complète de visites. C’est la solution que je recommande).

 

Nos bonnes adresses

LES BONS RESTOS

Le Shwe Ou Food Garden : Un délicieux resto où nous avons diné tous les soirs à New Bagan. Tenu par un couple de Birmans adorables. Recommande le Vegetarian Curry, un délice!!

OU DORMIR

Bagan est divisé en trois zones : Nyaung U est la partie la plus éloignée des zones d’intérêt et la moins  onéreuse. Old Bagan est la partie la plus proche de la zone archéologique mais dispose de très peu de restaurants. New Bagan est le bon compromis, disposant d’une offre d’hôtels et de restaurants intéréssante à proximité des temples.

 

Bagan en quelques clichés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *